"La condamnation absolue de l'affaire de Carpentras a été faite. Maintenant, il faut voir qu'un accord de gestion avec le Front National existe au Conseil général. Nous examinerons l'an prochain s'il est possible d'en conclure un autre."

Extrait d'une interview de Roland Blum, président du groupe UDF au Conseil général des Bouches-du-Rhône, au journal "Le Provençal" (du 23 mai 1990), 14 jours après la profanation du cimetière juif de Carpentras.

Cette attitude ambivalente de l'UDF des Bouches-du-Rhône n'est pas nouvelle. Son ami Jean-Claude Gaudin avait en effet, dès 1988 et les élections légslative, passé des accords de désistement réciproque avec le Front National au niveau départemental. Le président de la région PACA, le même Jean-Claude Gaudin, passera des accords de gestion périodiques avec le FN au niveau régional.

Pilier de l'équipe Gaudin, Roland Blum est aujourd'hui député de la 1ère circonscrtiption des Bouches-du-Rhône et maire du 6ème secteur (11ème et 12ème arrondissements) de la ville de Marseille.