La chasse aux postes de maire est ouverte un peu partout dans notre région. Les loups sortent (enfin) du bois.

A Aix-en-Provence, Michel Pezet annonce sa candidature à la mairie. Mais attention nuance il n’est pas candidat à la candidature socialiste, du moins il ne se présentera pas devant les militants aixois. Il attend que les instances nationales le nomment contre le choix des militants. La raison invoquée sent bon le sud « Je ne veux pas entrer dans une procédure pipée, parce qu’il y a des mouvements de cartes pour le moins curieux. Je ne peux pas accepter ça ».

Alexandre Medvedowsky et Raymond Page sont quand à eux candidats à l’investiture. Le 15 décembre prochain le conseil national du PS tranchera et désignera son candidat.

A Marseille, l’homme à la coupe sans cheveux, à la boucle d’oreille et la veste réversible j’ai nommé Jean-Luc Benhamias se dit « candidat à la candidature ». Celui-ci s’appuie sur la volonté de son nouveau leader François Bayrou qui veut des candidats Modem « partout où cela sera possible ». Cette annonce risque pour le moins de déplaire à Jacques Rocca-Serra qui à lui plus de deux mois d’appartenance centriste et de vie politique à Marseille.

Citations issues de Marseille Plus du 17 septembre 2007