Velaux, sa médiathèque, ses lotissements par dizaine et ses vues magnifiques : au choix, sur la Provence éternelle (à l’est) ou sur les installations pétrolières de Berre (à l’ouest).

Velaux et son maire (PS) éternel Jean-Pierre Maggi qui, de peur de s’ennuyer sans doute, cumul, cumul, cumul, cumul…

Fidèle du Grand Timonier Guérini (dit GTG, TGV était déjà pris), il fait preuve d’une accumulation de fonctions publiques peu commune pour le maire d’une ville de taille modeste (7600 habitants en 1996).

Il est ainsi président de la Société mixte des transports de l’Est de l’Etang de Berre (SMITEEB), président du Syndicat des syndicats de la Basse Vallée de l’Arc, président du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS 13) et vice-président de la Communauté de communes Agglopôle Provence.

Velaux, pays du président Maggi… et cela ne va pas s’arrêter : il se représente aux élections de 2008… j’allais oublier, conseiller général (PS), Jean-Pierre Maggi chargé des « aides aux communes et à la vie locale »… ça ne s’invente pas !