Décidemment en pleine corsitude Jean-Noël Guérini s’est déclaré proche de la communauté comorienne par un lien de solidarité insulaire. Moroni, Calenzana même combat. Certainement pour contrer la rencontre de Jean-Claude Gaudin avec le président de la Grande Comore, le président du Conseil Général a animé un meeting tourné vers la communauté de comorienne. Toujours donc un encrage fort dans la tradition defferriste du mythe du vote communautaire. Jean-Noël Guérini, encadré de Patrick Menucci et Karim Zéribi, a même eu droit à une chanson en son honneur.

Si par hasard un de nos lecteurs peut nous faire parvenir cette œuvre musical nous sommes preneur. A quand une soirée mapuka au local de campagne du PS ?