Le MoDem, parti des partants et de François Bayrou, a officiellement investi Bruno Ravaz pour les municipales de 2008 à Toulon.

ravaz

Bruno Ravaz était en concurrence avec le président du Sporting Club de Toulon (actuellement redescendu en CFA), M. Bencivengo. Lequel est assez proche du maire de Sanary, F. Bernhard, et n'avait plus rien à perdre, ni du côté de la mairie toulonnaise (H. Falco ne peut pas se l'encadrer), ni sur le plan sportif (Bencivengo se l'est joué espagnol en instaurant un système de socios au Sporting).

Ravaz, quant à lui, est un partisan UDF de longue date. Ses capacités à gérer des collectivités publiques ne sont plus à démontrer car elles n'ont jamais été démontrées. Ses talents politiques se sont soldés pour le moment par de cuisants échecs. Sa seule vraie réussite tient dans la visibilité de sa voiture.

Quand on pense qu'à Marseille, ils ont Benhamias... y a pas de quoi être jaloux.