Jean-Pierre Maggi est maire depuis maintenant 30 ans de la commune de Velaux. A 63 ans ce vice-président du Conseil général n’a pas l’intention de passer la main et justifie sa longévité ainsi : "On peut me reprocher d’être maire depuis trop longtemps mais en fait c’est que j’ai commencé trop tôt".Attention à ne pas finir trop tard.

Jean-Pierre Maggi se lance dans la campagne sans son étiquette PS afin de rassembler de "l’extrême gauche à la droite modérée".

L’extrême gauche de Velaux appréciera certainement la volonté farouche de Jean-Pierre Maggi de ne pas respecter la loi SRU – 20% de logements sociaux –. Le maire déclare : "Je n’y arriverai jamais, ça ferait 600 logements, ça serait un ghetto ! 250 – 300 c’est un maximum". Cette déclaration est à mettre en relief avec une autre "La force de Velaux c’est son foncier". Effectivement, il ne faudrait pas faire fuir les classes moyennes habitant à Velaux en laissant des foyers modestes s’installer dans un "ghetto".