"L’arrivée des Parisiens à gros budget dans les années deux mille a, semble-t-il, laissé des traces dans l’esprit de certains propriétaires de villas. Ceux notamment qui possédaient les belles maisons situées en bord de mer, à la Pointe-Rouge ou à la Vieille-Chapelle : elles se sont vendues plus d’un million d’euros." 

L’Expansion, 1er février 2005