A défaut de voir enfin leur ville dans un état de propreté acceptable les marseillais ont droit à une énième campagne d’affichage. Un slogan "Salir moins, nettoyer plus". La première partie est à l’adresse des habitants et la deuxième pour les employés en charge du ramassage des ordures.

Un des gros points noirs des 13 ans de Jean-Claude Gaudin à la tête de la ville reste le problème de la propreté, voir par endroit de la salubrité. Des quartiers comme ceux du Panier, de Belsunce ou de Noailles sont envahis de rats. Aucune réelle mesure n’a été mise en place par la majorité UMP en plus de dix années. Les campagnes d’affichages se sont par contre elles succédées. La menace de verbalisation a même un temps été brandit. Le bilan est déplorable plus de 70% des amendes infligées dans le cadre de la lutte pour la propreté concerne en réalité… le stationnement. Il s’agit, pour une majorité des cas, de la présence de véhicules gênant le travail des éboueurs.

A part sa bonne volonté le maire sortant n’a semble-t-il rien à proposer aux électeurs.