Alors que la campagne bat son plein pour les municipales de Marseille, Jean-Claude Gaudin place ses amis au sein de la galaxie médiatique Hersant.

La taupe s’appelle Bruno Genzana, chef de file UMP au Conseil général des Bouches-du-Rhône et fidèle de Jean-Claude Gaudin qui l’a notamment protégé de toutes sanctions après son ralliement à François-Xavier de Peretti (MODEM) contre la Maryse Joissains, pourtant investie par l’UMP aux municipales d’Aix. De là à dire que sa candidature a été voulue par Gaudin contre Joissain, c’est une autre histoire…

Quoiqu’il en soit, Bruno Genzana émarge pour le journal gratuit « ParuVendu », filiale d’Hersant, où il est chargé de faire de développer les partenariats avec les collectivités publiques de la région PACA. En bref, il est chargé de faire du lobbying auprès de ses amis élus pour le compte du propriétaire d’une large part de la presse quotidienne de la région, notamment La Provence et Nice Matin.

Donc, pour résumer, un élu UMP (Bruno Genzana), leader de l’opposition UMP au Conseil général des Bouches-du-Rhône, est embauché par une filiale du groupe Hersant, proche de Jean-Claude Gaudin, candidat à sa réélection à la mairie de Marseille contre le candidat PS Jean-Noël Guérini qui est aussi le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône.

A la place de Guérini, je serais un peu parano… et de là à penser que La Provence, et plus généralement le groupe Hersant (n’oublions pas sa filiale Nice Matin qui roule pour Christian Estrosi au municipales de Nice) va mener une politique éditoriale objective lors de ces municipales…