Question à quelques milliers de voix (électorales) : Quel est ce projet évoqué pour la première fois en 1933, inscrit sur les schémas directeurs d’urbanisme dès 1936, pour des travaux qui ont débutés en 1992 et qui finiront en théorie en 2011 ? Le tunnel sous la manche, la ligne de TGV Paris-Vladivostok, l’ascenseur pour la lune ?

Et non, il s’agît en réalité d’une véritable galéjade marseillaise répondant au doux nom de L2 Est ; une rocade de contournement de Marseille à partir de l’autoroute Est et qui fait la gigantesque longueur de 5 km. Et les raisons de ce retard ne sont pas technique – une majeure partie est en tranchée ouverte – mais financière. Principale fautif : l’Etat qui se révèle un très mauvais payeur. Jean-Claude Gaudin (pourtant n°2 du parti majoritaire en France depuis 2002) n’a semble t’il pas été capable de convaincre Paris de l’importance de ce financement.

La date de 2011 comme fin des travaux reste donc très hypothétique… d’autant que pour que le L2 Est soit pleinement utilisable, il faut qu’elle soit raccordée à l’autoroute Nord par la L2 Nord (3,5 km tout de même) dont les travaux n’ont même pas débutés… et qui est pourtant annoncé pour 2015… une vaste blague vous dit on !