A Marseille, la liste de gauche menée par Jean-Noël Guérini (PS) est placé pour la première fois en tête du premier tour des municipales et remporte le second par 51% contre 49% pour celle dirigée par Jean-Claude Gaudin, dans un sondage TNS-Sofres pour Le Figaro publié mercredi.

Guérini est crédité de 40% des intentions de vote le 9 mars, devançant ainsi de 3 points la liste du maire sortant Gaudin (37%).

Le Front national, emmené par Stéphane Ravier, est troisième avec 9% et le MoDem Jean-Luc Bennahmias vient ensuite avec 7% des intentions de vote. Samuel Joshua qui dirige une liste unitaire LCR-Alternatifs est crédité de 5,5% des voix. Au second tour, Jean-Noël Guérini l'emporterait par 51% des voix contre 49% à son adversaire UMP.

Selon un deuxième sondage Ifop-Fiducial pour Paris-Match, Jean-Noël Guérini arrive dans un sondage en tête du premier tour face au maire sortant UMP Jean-Claude Gaudin.

Au premier tour, la liste de gauche de M. Guérini obtient 40% des intentions de vote dans la cité phocéenne contre 36% à la liste UMP de M. Gaudin.

Le Front national obtiendrait 11% des voix, le Modem 9%. La liste d'extrême gauche remporterait 3%, toujours selon ce sondage. "Le rapport de force électoral est très serré mais révèle une dynamique indéniable en faveur de la gauche, laquelle 25 ans après la dernière élection de Gaston Defferre serait potentiellement en mesure de reconquérir cette ville symbole", précise l'Ifop dans le sondage.

"Le maire de Marseille pâtit sans doute de l'impopularité actuelle du chef de l'Etat et plus localement de la polarisation des Marseillais sur la propreté de leur ville", ajoute l'Ifop.

Interrogé sur France 3 Provence-Alpes sur ce sondage, M. Gaudin a estimé que "Marseille reçoit aussi la température parisienne". "Nous assistons à une montée, un peu, du Front national et une stabilité du Modem, ce qui grignote un peu mes positions pendant que M. Guérini reste stable", a-t-il affirmé.

Selon le sondage Ifop-Fiducial, Le FN serait en mesure de se maintenir pour des triangulaires dans plusieurs des huit secteurs de la ville.

En novembre, un sondage donnait M. Gaudin en avance de 10 points sur M. Guérini au deuxième tour mais l'écart s'est réduit au fil des mois, passant à 3 points dans une enquête mi-février avant que les candidats ne soient mis à égalité, toujours au 2e tour, selon un sondage OpinionWay du 21 février.