La cité phocéenne, souvent pointée du doigt pour sa déficience en terme de transport public, et notamment de la fermeture de son métro à 21 heures, connaît aujourd’hui une petite révolution.

Jean-Claude Gaudin a profité de ces vœux à la Régie des transports marseillais (RTM) pour annoncer la prolongation de l’ouverture du métro jusqu’à minuit tous les jours. Cette décision tant attendue des marseillais arrive de façon fort opportune à quelques semaines d’une élection incertaine pour le maire sortant. On peut s’étonner en effet que le maire de Marseille ait du attendre 13 ans de règne pour se décider. Il avait pourtant l’opportunité dès la mise en service du tramway - ouvert depuis le début de son exploitation à minuit - d’aligner le métro sur ces horaires.

Comme toujours dans la politique gaudiniste l’annonce est plus importante que les réalisations. La directrice de la RTM avait en effet déclaré dès l’annonce de Jean-Claude Gaudin  que les trois d’heures d’ouverture supplémentaire du métro n’était pas budgétisé.

Résultat, les agents de la RTM ont lancés un mouvement de grève pour dénoncer le manque de personnel. Il y a fort à parier qu’en cas de réélection, cette mesure disparaisse aussi vite qu’elle était annoncée.