Le 21 janvier en tuant Louis XVI, les Conventionnels tuaient un homme bon, un roi magnanime et le Père de la Nation. Triplement criminels, ils se faisaient homicides, parricides et régicides. Mais en assassinant Louis XVI, c’est la France qu’ils décapitaient mortellement, tuant avec lui les institutions centenaires qui avaient fait de la France la première puissance mondiale, ouvrant la voie à la tyrannie étatique et à l’anarchie sociale. Ce funesteévènement marque l’origine de la décadence continue dans laquelle la France s’enfonce. Alors que les périls s’amoncellent, tels que la disparition de la France dans le maelström euro-mondialiste, la menace des Empires Anglo-américain et Turco-islamique, la sédition communautariste, la désindustrialisation... Afin que la renaissance soit possible, il est nécessaire d’établir le diagnostique du mal institutionnel et politique dont nous souffrons : Parce que c’est avec la mort du roi qu’a commencé notre déclin, il finira avec le retour du Prince qui vient.

guillotine1

Le cortège se dirigera jusqu’au square Louis XVI, devant la Chapelle Expiatoire, où des personnalités prendront la paroles. Des fanions, des flambeaux et les chants seront distribués avant le départ. Une gerbe de fleurs sera déposée au nom du peuple Français. Aucun signe ou comportement partisan ne sera accepté.

Amicale En Radienne Pour La Progression Humaine et l'Avénement Socialiste d'une Monarchie Elective (A.E.R.P.L.P.H.A.S.M.E.)