Il n'y a pas moins de quatre candidats à droite pour prendre la mairie à Hyères. Léopold Ritondale, du haut de ses 85 ans, a choisi de ne pas se représenter. Dommage, parce qu'il nous faisait bien rigoler le Riton, un peu comme Chirac mais au niveau local.

Les adversaires droitiers sont les suivants:

- Monsieur Jean-Pierre Giran, prof d'éco dont Alain Juppé préfaçait les livres, ancien doyen des facultés de la Réunion et d'Aix-en-Provence, ancien maire de Saint-Cyr-les-Lecques (1989-2001), ancien conseiller régional (1992-2001) ancien prétendant à la mairie d'Hyères (en 2001) : il est député UMP d'Hyères et incarne pour la droite la rupture. (ceux du fond qui rigolent...)

giran

- Monsieur Jacques Politi, dauphin désigné par Léopold Ritondale. Sa liste contient un argument de poids: Gérard Migeon, goal réputé dans les années 1970 pour faire perdre ses équipes (ASSE, OM) dans les moments cruciaux. (on ne rigole pas au fond, je le répète...)

politi_ritondale

- Monsieur Francis Roux, docteur généraliste de son état, actuel premier adjoint au maire et conseiller général à ce jour. Sa sémantique de campagne tourne autour du coeur. Allez savoir pourquoi... Lui aussi aime les sportifs puisqu'il intègre Lucien Aymar dans sa liste. (ouais bon d'accord, faut être né sous Pompidou... Pompidou, oui, un gros prof de lettres, un peu banquier, un peu président de la République quand même... Quand ? pscch, entre mi-1969 et mi-1974... ON ECOUTE AU FOND, NOM DE DIEU, CA FAIT TROIS FOIS !)

roux

- Monsieur Jean Donzel : judoka dans les années 1970, il porte la ceinture orange du MoDem avec toutes les positions et les déséquilibres que cela comporte. (Bon, allez, les rigolos des derniers rangs, vous sortez, hein, y en a marre de vos poilades ; si vous croyez que ça m'amuse d'annoncer tous ces types)

DONZEL

La gauche sera représentée par le chevènementiste Alain Jaubert, investi par le PS, le PCF et le MRC. Sa liste, c'est Hyères Solidaire. Elle se démarque par son absence de sportif de haut niveau et son programme.

jaubert

(Faut vraiment être allumé pour vivre dans ce département de droitiers ! Merci les gars d'En Rade pour m'obliger à faire ce boulot. Bolcheviques, va!)