Le gouvernement n'aime pas la Fonction Publique d'Etat mais raffole de la Territoriale. Ainsi à Toulon, les dépenses de personnel sont passées de 53,63 % en 2001 à près de 64 % aujourd'hui.

L'UMP aime aussi les fonctions électives et le cumul des mandats. Non content d'être ultra-majoritaire dans les grosses villes du Var, de museler le Conseil Général du Var, l'UMP s'octroie de nouveaux sièges, ceux-là sans élection, dans la Communauté d'agglomération. A Toulon Provence Méditerranée, le nombre de représentants passe de 118 à 154 (+30% environ), soit plus que le nombre d'élus régionaux.